20576a_FA18_DK_REFRESH_4_DAVID_DOWNTON_DESKTOP_01_V1
PRÉSENTATION DE
La collaboration avec David Downton

Lorsque Michael s'est entretenu pour la première fois avec David Downton au Claridge's Hotel à Londres, il n'avait aucune idée qu'ils allaient un jour collaborer sur un tout autre projet. Le designer s'est associé au célèbre artiste du monde de la mode pour une collection spéciale, qui est arrivée en magasins après sa première apparition plus tôt cette année lors du défilé de mode Michael Kors Collection Automne 2018.
David Downton est un artiste de renommée internationale dont les dessins et portraits élégants des femmes les plus raffinées au monde sont célébrés depuis plus de 20 ans dans des publications comme Vogue, Vanity Fair, Harper's Bazaar et The Times. « C'est notre première collaboration avec un artiste pour la Michael Kors Collection, et c'est un projet très personnel », dit Michael. « David arrive à saisir l'essence et le style des gens sans devoir en dessiner chaque détail. C'est la magie d'un grand illustrateur. »
Nous avons rencontré Downton pour discuter de ses débuts, des moments clés de sa carrière et de son travail avec Michael dans le cadre de la nouvelle collaboration.

20576a_FA18_DK_REFRESH_4_DAVID_DOWNTON_DESKTOP_02_V1
Pouvez-vous nous parler du processus de création de ces illustrations, de la conception au produit final?
Michael et moi discutions, et nous nous sommes rendu compte que nous aimions et admirions le même genre de femmes. Il a commandé des dessins, non pas pour des femmes en particulier, mais pour des archétypes. Je dois dire que Michael est l'une des personnes avec qui j'ai eu le plus de facilité à travailler, car il sait exactement ce qu'il veut. Je n'étais pas directement impliqué dans la conception des vêtements ou l'application des dessins sur les vêtements, alors j'étais très heureux de les voir pour la première fois au défilé de Michael. J'étais aussi très emballé de voir que Thandie Newton (que j'ai aussi dessinée pour Claridge's) portait l'une des robes lors d'une première de film à Londres dernièrement.
À ce jour, quel est le moment le plus mémorable dans votre carrière?
Je dirais que c'est lorsque j'ai dessiné Cate Blanchett pour la couverture de l'édition 50e anniversaire de Vogue Australia. Premièrement, bien sûr, parce que c'était Cate et qu'elle s'est déplacée jusqu'à Londres pour la séance. Deuxièmement, parce que je n'aurais jamais cru que Vogue commanderait un dessin pour une couverture. Je supposais que c'était chose du passé pour eux. Le fait que cette édition ait remporté un prix et qu'elle ait été l'édition la plus rapidement vendue dans toute l'histoire du magazine était très gratifiant. C'était un moment fort.
Quel est votre portrait favori tiré de votre livre?
Je ne pourrais pas en choisir un seul. Ils font tous partir d'un continuum. J'ai travaillé avec Erin O'Connor pendant vingt ans, puis avec Carmen Dell'Orefice pendant presque aussi longtemps. Elles représentent certainement un idéal pour moi en matière de dessins. Mais j'ai aussi eu le privilège de dessiner l'une de mes idoles, Anjelica Huston.

20576a_FA18_DK_REFRESH_4_DAVID_DOWNTON_DESKTOP_03_V1
Parlez-nous de vos débuts.
J'étais bon dessinateur dans une famille de sportifs. Je suppose que ça m'a fait sortir du lot. Je crois que j'ai dû aimer l'attention, parce que j'ai continué. Plus tard, je ne pensais pas avoir beaucoup d'options, et dessiner me semblait la seule chose que je pouvais faire. J'ai commencé dans les années 80 comme illustrateur généraliste, j'acceptais toutes sortes de projets, j'étais simplement content de pouvoir travailler. La mode et le portrait sont venus beaucoup plus tard.
Qu'est-ce qui est arrivé en premier, l'amour de la mode, de l'illustration, ou des femmes glamour?
L'illustration, je dirais. Ce sont les animations de Disney qui m'ont donné envie de devenir un artiste quand j'étais enfant. Puis sont venues les affiches de cinéma de Bob Peak et de Robert McGinnis. Je n'allais pas dans les galeries d'art, j'allais au cinéma.
Quel est le meilleur conseil que vous pourriez donner aux artistes qui débutent?
Soyez vous-mêmes. Pas une version édulcorée de quelqu'un d'autre. Empruntez le chemin panoramique, ce n'est pas une course. Et plus que tout, aimez ce que vous faites. Amusez-vous. C'est permis!

20576a_FA18_DK_REFRESH_4_DAVID_DOWNTON_DESKTOP_04_V1

Dans le cadre de la collaboration, David a su capturer l'esprit d'une diversité de femmes raffinées : la jeune fille luxueuse (Sabine), la déesse moderne (Lola), l'icône du glamour (Claudia) et la très sophistiquée (Brooke).