20573D_FA18_DK_REFRESH1_MIN W MODEL BINX_DESKTOP_1
UNE MINUTE AVEC UNE MANNEQUIN

BINX WALTON

Il y a peu de mannequins aussi branchés que Binx Walton, et cela s'explique surtout par le fait que la jeune femme de 22 ans native du Tennessee n'essaie pas d'être quelqu'un d'autre. À une époque où ses pairs utilisent les médias sociaux pour accroître et monnayer leur influence, elle se connecte rarement. En entrevue, elle dégage une authenticité qui lui donne un air à la fois nonchalant et attachant. Autant dire que Binx sort de l'ordinaire — alors, pour une saison inspirée par l'individualité, qui de mieux pour représenter la campagne? Nous avons rencontré notre vedette de l'automne 2018 pour parler de la diversité, des médias sociaux ainsi que des hauts et des bas du mannequinat.

20573D_FA18_DK_REFRESH1_MIN W MODEL BINX_DESKTOP_2
Vous avez participé à plusieurs défilés de mode de Michael et vous avez maintenant tourné une campagne avec lui — quel est votre plus beau souvenir?
Michael donne toujours un mot d'encouragement à toutes les filles juste avant le début du défilé, ce qui détend l'atmosphère et me fait rire à tout coup.
De nos jours, on met de plus en plus l'accent sur la diversité et l'individualité dans le monde de la mode. Comment cela se compare-t-il à vos débuts en mannequinat?
Le milieu est certainement plus diversifié. Partout où je regarde, je vois de nouvelles idées être mises en œuvre par de jeunes esprits désireux de s'éloigner de la norme et c'est vraiment ce dont l'industrie a besoin pour continuer à se diversifier. Quand j'ai commencé, il y avait beaucoup de modes passagères qui disparaissaient chaque saison pour laisser la place à une autre. Alors, même lorsqu'on avait l'impression que les choses changeaient ou que la diversité était en vogue, la saison suivante, elle ne l'était plus. Je dirais que la principale différence est que la diversité semble être là pour de bon.

Qui admirez-vous dans l'industrie?
Je ne dirais pas que j'admire quelqu'un en particulier, mais j'ai toujours eu beaucoup d'amour et d'admiration pour Liya Kebede.
Que préférez-vous du métier de mannequin?
Le fait de voyager... et les gens.
Et qu'aimez-vous le moins?
Le fait de voyager trop souvent... et les gens.
Vous n'êtes pas très active sur les médias sociaux, ce qui est un choix délibéré de votre part. Pourquoi?
Pour beaucoup de raisons différentes. C'est simplement comme ça que je me sens, et c'est ce que je désire pour le moment. Peut-être qu'un jour je m'y mettrai vraiment, ou peut-être que non. Il y a beaucoup d'aspects formidables et beaucoup d'aspects qui le sont moins, mais je crois que la technologie devient toxique lorsqu'on en consomme trop. J'ai un téléphone, un ordinateur et une télévision, mais avec les réseaux sociaux comme Instagram, Twitter et Facebook, ça fait trop. J'ai besoin d'être présente. Consciente de la réalité devant moi. J'arrive à peine à lire tous mes messages texte, alors imaginez Instagram.

20573D_FA18_DK_REFRESH1_MIN W MODEL BINX_DESKTOP_3
20573D_FA18_DK_REFRESH1_MIN W MODEL BINX_DESKTOP_4
Si vous n'étiez pas mannequin, que feriez-vous?
Je serais probablement allée à la TSU [Texas Southern University] ou à la MTSU [Middle Tennessee State University] avec mes amis... j'aurais peut-être joué au soccer et ensuite travaillé pour payer mes études pendant les dix prochaines années.
Quel est le meilleur conseil que quelqu'un dans l'industrie vous ait donné?
N'en fais pas une affaire personnelle.
Vous êtes philanthrope. Quelles sont les causes qui vous tiennent à cœur?
Je suis toujours très gênée quand on me pose ce genre de question, et d'une certaine façon j'aime mieux rester dans l'ombre lorsqu'il s'agit d'aider. Je peux dire que je suis très proche de l'entreprise Penh Lenh et que je considère Rachel [la fondatrice de l'entreprise] comme un membre de ma famille. Si vous avez du temps et que vous avez besoin de cadeaux formidables, jetez-y un œil.

20573D_FA18_DK_REFRESH1_MIN W MODEL BINX_DESKTOP_5